Poème 'Amblyopie' de leutcha

Amblyopie

leutcha

Hors poésie la vie marche les pieds en l’air
tous tes horizons perdent leur langue
le ciel à double tour ferme ses portes
la vie tremble entre tes mains
à quoi bon ouvre sa tête de mule
ta lumière vire vers un ciel obscur
et les gourous – génies de vastes nuits d’airain
sans aucun préavis
écrivent leur sombre poésie
sur les ardoises de ton destin
et tu es rebelle au doux lever du soleil
et tu aimes écrire au sang rouge
tes vers tragiques sur nos vastes rivages
et graver aux carrefours de nos villes par terre
le conte des gamins aux parents abattus
et tu aimes filmer avec tes tablettes
les prisonniers jetés dans les charniers
les soldats forçant des filles de treize ans
et les criminels tranchant la tête de pauvres paysans
voilà la poésie de ton siècle galant

Tu as viré la poésie du centre de la vie
et tes poèmes ensanglantent l’univers
hors poésie la vie marche les pieds en l’air

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS