Joachim DU BELLAY : poèmes, oeuvres et biographie

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Joachim DU BELLAY

Joachim DU BELLAY (1522-1560)

Sa biographie

Portrait de Joachim DU BELLAY

Joachim du Bellay est un poète français nĂ© vers 1522 Ă  LirĂ© en Anjou, et mort le 1er janvier 1560 Ă  Paris. Sa rencontre avec Pierre de Ronsard fut Ă  l’origine de la formation de la « PlĂ©iade », groupe de poètes auquel Du Bellay donna son manifeste, « la DĂ©fense et illustration de la langue française ». Son Ĺ“uvre la plus cĂ©lèbre, « Les Regrets », est un recueil de sonnets d’inspiration Ă©lĂ©giaque et satirique, Ă©crit Ă  l’occasion de son voyage Ă  Rome de 1553 Ă  1557.

Joachim du Bellay naĂ®t Ă  LirĂ©, en Anjou, en 1522. Son enfance, dans la bourgeoisie (son cousin est comte du PiĂ©mont) se passe au contact de la nature. C’est Ă  la facultĂ© de droit, Ă  Poitiers, que du Bellay rencontre Pierre de Ronsard, qu’il suivra au collège de Coqueret. C’est lĂ , sous l’influence de son professeur de grec, Jean Dorat, qu’ils dĂ©cideront de former un groupe de poètes appelĂ© « la Brigade ». Il Ă©crit alors une thèse : « DĂ©fense et illustration de la langue française ». L’objectif de la Brigade est de crĂ©er des chefs d’Ĺ“uvres en français aussi bons que ceux des latins et des grecs (objectifs parfaitement en accord avec François 1er, roi de l’Ă©poque, qui souhaite donner des lettres de noblesse au français). Plus tard, la Brigade se transformera en « PlĂ©iade » avec l’arrivĂ©e de quatre nouveaux membres : RĂ©mi Belleau, Etienne Jodelle, Pontus de Tyard et Jean-Antoine BaĂŻf.

Son premier recueil de sonnets, « L’Olive » imite le style du latin PĂ©trarque. Plus tard, du Bellay ne quittera la France que pour accompagner son oncle (un Ă©vĂŞque), Ă  la cour pontificale, Ă  Rome. Il attendait avec impatience de dĂ©couvrir Rome et la culture antique… Cruelle dĂ©ception. Comme secrĂ©taire de son oncle, du Bellay vivra une vie d’ennui, loin de la libertĂ© qu’il espĂ©rait, il se retrouve aux beau milieu des intrigues de la cour du Pape. Il Ă©crira lĂ -bas « Les Regrets », oĂą il critiquera la vie romaine et exprimera son envie de rejoindre son Anjou natal.

Du Bellay meurt en 1560 d’une apoplexie Ă  sa table de travail (le 1er janvier?), Ă  l’âge de 37 ans, mettant fin Ă  la PlĂ©iade. Il est inhumĂ© Ă  Paris, en la chapelle de saint-CrĂ©pin.


Source : Wikipédia
Ce contenu est soumis à la licence CC-BY-SA.

Ses oeuvres

Recueil : 'Divers jeux rustiques'
Recueil : 'L'Olive'
Recueil : 'Les antiquités de Rome'
Recueil : 'Les Regrets'
Hors recueil (ou recueil à définir)
© 2014 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto