Poème 'Au secours' de leutcha

Au secours

leutcha

Cheveux touffus et ébouriffés
tricot grossièrement ouvert au dos
pantalon troué aux jambes et aux mollets

Il croquait un bout de pain rassis
pêché dans une poubelle puante
il avançait à petits pas en chantant

- Mes deux horizons explosent tels des volcans
mes amis mes parents et mes frères
où les trouver

Pourrais-je encore un jour
les saluer ou leur donner des baisers
où sont-elles ces pauvres âmes

Sur terre
au ciel
en enfer sous la cuisson des flammes

Je poursuis ma route d’angoisse
matin et soir une série de visages
mis en joue et taillés en pièces
envahissent ma mémoire
et mes nuits côtoient un marécage de sang

Je poursuis ma route d’angoisse
pour m’évader des aubes de grands cris
au secours ! je suis une nuit pluvieuse sans parapluie
et je traîne dans mon fort intérieur
le poids fort douloureux
de mes sœurs et frères sans pain et sans logis

Au secours ! je cherche encore la porte du jour
libéré je veux renaître ici
à l’intégrale entité de l’univers

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS