Poème 'Le Jeu de construction' de Paul ÉLUARD dans 'Mourir de ne pas mourir'

Le Jeu de construction

Paul ÉLUARD
Recueil : "Mourir de ne pas mourir"

à Raymond Roussel.

L’homme s’enfuit, le cheval tombe,
La porte ne peut pas s’ouvrir,
L’oiseau se tait, creusez sa tombe,
Le silence le fait mourir.

Un papillon sur une branche
Attend patiemment l’hiver,
Son cœur est lourd, la branche penche,
La branche se plie comme un ver.

Pourquoi pleurer la fleur séchée
Et pourquoi pleurer les lilas ?
Pourquoi pleurer la rose d’ambre ?

Pourquoi pleurer la pensée tendre ?
Pourquoi chercher la fleur cachée
Si l’on n’a pas de récompense ?

— Mais pour ça, ça et ça.

Poème préféré des membres

LOLICID, rimakhach, Loic et Nanouchkafab44 ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

  1. Sous les rafales
    -----------------

    Un ermite contemple une branche qui tombe,
    Bois mort qu'ont détaché les rafales d'hiver ;
    Le vent a dispersé les ornements des tombes
    Et fait trembler sur pied les cyprès toujours verts.

    Le vieillard se promène, arrosé par les trombes ;
    Il a si souvent vu s'agiter l'univers
    Qu'à des effrois communs, rarement, il succombe,
    C'est doux d'aller au vent, quand on est bien couvert.

    Le cimetière exhale une odeur de forêt ;
    Presque aucun visiteur aujourd'hui n'y paraît,
    Au milieu d'une allée danse une fleur séchée.

    -- Tu n'es pas à l'auberge, avec ce mauvais temps ?
    -- Je préfère être ici ; mais je boirai pourtant
    La bouteille qu'auprès d'un tombeau j'ai cachée.

Rédiger un commentaire

Paul ÉLUARD

Portait de Paul ÉLUARD

Paul Éluard, de son vrai nom Eugène Émile Paul Grindel (14 décembre 1895 à Saint-Denis – 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont ), est un poète français. C’est à l’âge de vingt et un ans qu’il choisit le nom de Paul Éluard, hérité de sa grand-mère, Félicie. Il adhère au dadaïsme et est l’un des... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto