Poème 'Avant que mon désir douloureux soit comblé' de Charles GUÉRIN dans 'L'homme intérieur'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Charles GUÉRIN > Avant que mon désir douloureux soit comblé

Avant que mon désir douloureux soit comblé

Charles GUÉRIN
Recueil : "L'homme intérieur"

Avant que mon désir douloureux soit comblé
D’un amour qui l’apaise enfin ou dont je meure,
Entendrai-je souvent encor la mer du blé
Bruire aux alentours de ma chère demeure ?

Trop de fois, taciturne et sombre, et regardant
Mes chiens souples bondir à travers l’herbe haute,
J’ai dispersé ton feu stérile, ô coeur ardent,
A tous les vents du soir qui soufflent sur la côte !

J’ai trop de fois déjà sous un ciel attristé,
Quand les bois abdiquaient à mes pieds leur couronne,
Rêvé d’une tragique amante, ou convoité
Le plaisir qu’un bonheur sans remords environne !

Les jours s’en vont, les mains, hélas ! vides de fleurs,
Me laissant seul avec une âme inassouvie
Qu’ils ont marquée au sceau des plus âpres douleurs.
Aurais-je donc en vain mis ma foi dans la vie ? [...]

Poème préféré des membres

gerarddebrennel a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Les chiens d'Héphaïstos
    -------------------------

    Les chiens d'Héphaïstos, de pitance comblés,
    Ont attisé le feu, car point ne faut qu'il meure ;
    Plus clair est ce brasier que les grands champs de blé
    Qui jamais ne croîtront auprès de leur demeure.

    Ces deux fiers apprentis rêvent en regardant
    Au coin de l'atelier monter la flamme haute,
    Croyant voir transparaître, en ce feu si ardent,
    La divine clarté, L'Esprit de Pentecôte.

    Pour ces deux forgerons, la flamme est une fleur
    Qui montre devant eux son âme inassouvie ;
    Le fer entre leurs mains changera sans douleur,
    Mourant pour entamer ne nouvelle vie.

Rédiger un commentaire

Charles GUÉRIN

Portait de Charles GUÉRIN

Charles Guérin, né le 29 décembre 1873 à Lunéville (Meurthe-et-Moselle), où il est mort, le 17 mars 1907 est un poète français. Il appartient à une grande dynastie d’industriels lorrains, propriétaire de la célèbre Faïencerie de Lunéville-Saint-Clément, connue aussi sous le nom Keller et Guérin. Au sein de sa... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto