Poème 'Bord' de martineau

Bord

martineau

Au bord de l’étang, je regarde les eaux
répondre à la soif occulte des roseaux.

Une vague au fond tient en garde la rive
et gonfle ma pointe avant que je n’écrive.

Désir à présent que la vague à l’arrêt
reprenne sa course et prolonge mon trait.

Qui sonne le glas pendant qu’elle se brise,
est-ce que l’écume est en haut de l’église ?

Pourvu que le flot fasse fondre l’écueil,
une barque ou presque achemine un cercueil.

J’y rentre sans peine d’autant que j’ai l’âge.
On remarquera l’absence de sillage.

À bord de l’étang, je regarde les eaux
courir à la chute et lâcher les oiseaux.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

martineau

Image de martineau

Nom : Martineau

Prénom : Philippe

Naissance : 08/04/1957

Présentation : Auteur de recueils (poésie, fable, aphorisme, etc...) au format électronique (PDF, EPUB et KINDLE), disponibles en ligne sur son site Web.

Accéder à sa page de poésie

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS