Poème 'Cailloux des souvenirs' de Louise de VILMORIN dans 'Solitude, ô mon éléphant'

Cailloux des souvenirs

Louise de VILMORIN
Recueil : "Solitude, ô mon éléphant"

Cailloux des souvenirs vous faites trop de bruit
En vous entrechoquant. J’en ai la tête lourde,
Le cœur fou, l’âme folle et quand tombe la nuit
Et que je vous entends, je voudrais être sourde.

Le silence viendrait. Les fleurs me parleraient
De leur vie incessante et de leur pharmacie,
Mon savoir serait autre avec d’autres secrets
Que celui qui m’éveille et dont je me soucie.

Je passerais mon temps à ne pas me revoir
Et je m’écarterais des eaux de mon miroir
Où l’oiseau voyageur s’éprenait des colombes.

Sourde et seule avec moi dans mon lit de pâleur
Ne me parviendrait plus le chant des crève-cœur
Ni le bruit des cailloux qui construisent ma tombe.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Horloge décennale
    ------------------------

    Aragnes du cadran, vous tissez sans nul bruit,
    Vous marquez tour à tour une décennie lourde
    Dont vous signez la fin, de votre énergie sourde,
    Puis ce sera le soir, et surgira la nuit.

    Le silence contient le flot du temps qui fuit,
    Flot qu'on ne peut capter pour emplir une gourde ;
    Une aragne en tissant ne commet point de bourdes,
    Témoin l'éclat du fil qui au clair matin luit.

    En rêve, quelquefois, se montre la pâleur
    D'un visage perdu, qui fut cher à mon coeur ;
    Un regard de jadis, que ne rend point la tombe.

    Ces fragments du passé, que l'on ne peut revoir,
    Vainement je les cherche au profond du miroir :
    Autant chercher dans l'air la trace des colombes.

Rédiger un commentaire

Louise de VILMORIN

Portait de Louise de VILMORIN

Louise Levêque de Vilmorin, dite Louise de Vilmorin, est une écrivaine française née le 4 avril 1902 à Verrières-le-Buisson (Essonne) où elle est morte le 26 décembre 1969. Née dans le château familial d’une célèbre famille de botanistes et grainetiers, elle se fiance en 1923 à Antoine de Saint-Exupéry mais épouse... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS