Poème 'Chanson' de Jules BARBEY D'AUREVILLY dans 'Poussières'

Chanson

Jules BARBEY D'AUREVILLY
Recueil : "Poussières"

Oui ! restons masqués pour le monde !
Il ne vaut pas ce qu’il verrait
Dans notre intimité profonde,
S’il en surprenait le secret !
Il en abuserait, sans doute ;
Il est si cruel et si bas !
Ma Clara, pour toi je redoute
Ce que, toi, tu ne connais pas !

Toi, tu ne connais de la vie
Que ce qu’en a rêvé ton cœur…
Mais moi, Clara, je m’en défie…
Je sais ce qu’elle a de menteur.

Je sais combien font de blessures
Les cœurs jaloux aux cœurs heureux…
Nos masques seront nos armures !
Masquons-nous, Clara, tu le veux !

Glace tes yeux charmants que j’aime ;
Fais mieux, ma Clara ! — remplis-les
De dédain, de cruauté même…
Ris de moi, je te le permets !
Que jamais on ne puisse dire :
« Voyez ! ils se font les yeux doux !
« Ils ont l’un sur l’autre un empire… »
Masquons-nous, Clara, masquons-nous !

Tu n’en seras pas moins charmante,
Et peut-être que tu seras,
Fausse, encore plus enivrante,
Et que mieux tu m’enivreras !
Le charme est si grand, du mystère !
Aux fronts blancs sied le masque noir…
Mentir, c’est mieux que de se taire ;
Se savoir, c’est plus que se voir !

Poème préféré des membres

gerarddebrennel a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Miroir déconcertant
    ------------------------

    Miroir ne montrant pas le monde,
    Mais peut-être, un sage y verrait
    Un peu de vérité profonde
    Et quelques fragments de secrets.

    Miroir ne montrant pas la vie,
    Juste des battements de coeur ;
    Un tel miroir, je m'en défie,
    Sans doute, il est un peu menteur.

    Miroir producteur de mystère,
    Peut-on s'en servir dans le noir ?
    Comme un oiseau qui sait se taire,
    Ou le lézard qu'on ne peut voir.

Rédiger un commentaire

Jules BARBEY D'AUREVILLY

Portait de Jules BARBEY D'AUREVILLY

Jules Barbey d’Aurevilly, (Saint-Sauveur-le-Vicomte, en Normandie, 2 novembre 1808 – Paris, 23 avril 1889) est un écrivain français ; surnommé le « Connétable des lettres », il a contribué à animer la vie littéraire française de la seconde moitié du XIXe siècle. Il a été à la fois romancier, nouvelliste, poète, critique... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto