Poème 'L’ombre' de korobesse

L’ombre

korobesse

C’est la tache de nuit toujours sur le soleil
La conscience de soi partout qui se révèle
L’art feutré de la Chine à nul autre pareil
Et ton corps dessiné aux confins du réel.

C’est l’escorte fidèle de cet autre nous même
Notre spectre accroché à nos allures blêmes
C’est la vérité nue,c’est la froide ruelle
Révélant le profil d’une laideur cruelle.

C’est la vague bleutée prolongeant l’horizon
C’est un voile discret protégeant les amants
Une étole de brume à la morte saison.

C’est l’abri de cet homme harassé de tourments
C’est l’auteur inconnu,c’est la froide pénombre
Et ce triste poème où elle rime avec sombre…

Poème préféré des membres

IVA et guillaumePrevel ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS