Poème 'Ciel' de martineau

Ciel

martineau

Ni nuage ni vent
au centre de l’azur
mais un soleil – avant
qu’il ne tombe, trop mûr.

Une étoile filante
est morte d’être pure,
alors qu’une plus lente
esquisse une figure.

Et face à l’univers,
qu’aucun dieu ne mesure,
nos yeux se sont ouverts
comme autant de blessures.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

martineau

Image de martineau

Nom : Martineau

Prénom : Philippe

Naissance : 08/04/1957

Présentation : Auteur de recueils (poésie, fable, aphorisme, etc...) au format électronique (PDF, EPUB et KINDLE), disponibles en ligne sur son site Web.

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS