Poème 'Conjugaison portuaire' de MokhtarElAmraoui

Conjugaison portuaire

MokhtarElAmraoui

Je dors, tu dors, il dort.
Pendant ce temps-là,
Leurs bateaux bourrés de blé, d’huile et d’or
Ont déjà quitté le port,
Laissant sur le quai,
Quelques grains que picorent
Des pigeons affamés.
En me réveillant, j’ai aperçu
Un drapeau semé d’étoiles
Flotter à côté de bouteilles de whisky vides.
Nous dormons, nous dormons, nous dormons !
© Mokhtar El Amraoui in « Arpèges sur les ailes de mes ans »

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

MokhtarElAmraoui

Image de MokhtarElAmraoui

Nom : El Amraoui

Prénom : Mokhtar

Naissance : 19/05/1955

Présentation : Je suis poète d’expression française né à Mateur, en Tunisie. J’ai enseigné la littérature et la civilisation françaises pendant plus de trois décennies, dans diverses villes de la...

Accéder à sa page de poésie

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS