Poème 'Europe' de Charles VILDRAC dans 'Chants du désespéré'

Europe

Charles VILDRAC
Recueil : "Chants du désespéré"

Arbre mutilé, maintenant sois libre !

Ils avaient empoigné tes branches
Pour les cingler et les briser ensemble
Par le calcul et la rigueur de leurs pesées ;

Ils les maintenaient en branle éperdu,
Ils les tourmentaient de durs élans captifs,
Ils se disputaient tes fruits et tes feuilles
Et jusqu’à tes nids !

Ils ont fait de toi pendant vingt saisons
Un arbre d’hiver et de quel hiver!
Le sol est jonché de tes frondaisons.
Ton écorce pend en lanières blêmes
Poisseuses partout de la même sève !

Mais maintenant, veuille revivre et libre !
Mais maintenant oh ! veuille te garder!

Ton faîte est brisé mais le tronc est fort,
Mais l’espoir est fort, mais la terre est riche.
Et vois tes bourreaux : leur oeuvre n’a pu
Que précipiter leur décrépitude !

Arbre écartelé par leurs convoitises.
Tes bras déchirés, tes bras ennemis
Fais-les se nouer, se croiser, s’étreindre,
Se quitter, se tordre et se prendre encore
De telle façon que tu ne sois plus
Un déploiement de forces divergentes.
Mais un seul destin, un amour, un arbre !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Charles VILDRAC

Portait de Charles VILDRAC

Charles Vildrac, né Charles Messager le 22 novembre 1882 dans le 5e arrondissement de Paris et mort le 25 juin 1971 à Saint-Tropez, est un poète et dramaturge français. Il fonda avec Georges Duhamel le groupe de l’Abbaye, une expérience communautaire en bord de Marne ouverte aux artistes (1906-1908). Charles Vildrac naît au... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS