Poème 'Homme-machine – homo ex machina' de PhulanKile

Accueil > Les membres > Page de poésie de PhulanKile > Homme-machine – homo ex machina

Homme-machine – homo ex machina

PhulanKile

Toujours cette force du passé
Toujours cette inertie de « l’avoir été »
qui me prend à la gorge
qui nous brasse comme l’orge
dans le métropolitain
et jusque dans le creux de tes reins.
Cette douleur qui féconde
l’esprit pour l’entendement humain
si incertain….

Toujours cette force du passé
Toujours cette ineptie rejouée
dans ce sombre conte d’été.
L’humain s’indiffère
pire, rejette sur l’autre sa misère,
créant lui-même d’impitoyables fers
dont il orne les coquilles d’humanité, ses frères
ses pauvres congénères, réification d’un cerveau de prolétaires.

16 juillet 2005

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS