Poème 'L’Iris' de Pierre de MARBEUF

L’Iris

Pierre de MARBEUF

Les rayons du soleil se dardent sur l’enflure
D’un nuage opposé qui, rosoyant d’humeur,
Nous fera bientôt voir de l’Iris la voûture,
Peignant notre horizon de sa cambre lueur.

Ah ! la voici déjà, sa céleste présence
En bigarrant le ciel enfante divers ronds
Et découvre au soleil l’émail de sa naissance,
Qu’il a formé dardant sur elle ses rayons.

Elle fait d’un demi-rond seulement la ceinture
Dérobant la moitié de ce cercle à nos yeux,
Mélangeant ses couleurs de diverse peinture,
D’azur, de pourpre et d’or elle émaille les cieux.

Tel est le col doré des chastes colombelles,
Variant ses couleurs opposite au soleil ;
Mais encor de l’Iris les couleurs sont plus belles
Que l’émail colombin qui délecte notre oeil.

Allons donc à couvert, car cette messagère
De la reine des eaux vient pour nous annoncer
Que tantôt la moiteur de son arc circulaire
S’épurant de ses pleurs viendra nous arroser.

Le soleil à la nue oppose son visage
De ce bel arc-en-ciel pour former le voutis,
Jésus est le soleil, le monde le nuage,
La grâce le rayon, et la Vierge l’Iris.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Le concombre masqué vole à bord d'une enclume
    Pour aller récolter la pomme d'arc-en-ciel.
    Fort de cette mission (qui n'a rien d'officiel)
    Il recrute un chou-rave et plein d'autres légumes.
    * * *
    Noire comme l'enfer soit l'encre de ma plume
    Pour narrer du héros les exploits démentiels !
    L'arc-en-ciel, béni par un sort providentiel,
    Portait un fruit cent fois plus gros que de coutume.
    * * *
    Lorsqu'il eut embarqué la pomme gigantesque,
    Le concombre sourit, car sa mission est presque
    Accomplie, le butin est presque acheminé.
    * * *
    Mais dans un grand virage, il dérape, il capote,
    L'enclume en marmelade et la pomme en compote
    Sur Newton que Gotlib venait de dessiner.

Rédiger un commentaire

Pierre de MARBEUF

Portait de Pierre de MARBEUF

Pierre de Marbeuf (1596-1645) est un poète baroque français du XVIIe siècle. Né à Sahurs, il fait ses études au collège de La Flèche et vit à Paris de 1619 à 1623. Il étudie le droit en compagnie de Descartes. Auteur de sonnets baroques et du « Recueil de vers » (publié à Rouen en 1628), il met en... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto