Poème 'Un manteau de feuille morte' de Pierre de MARBEUF

Un manteau de feuille morte

Pierre de MARBEUF

Destins qui savez l’avenir,
Que pense Philis devenir,
Puisque pour habit elle porte,
Et les couleurs du déconfort,
Et les parures de la mort,
En une triste feuille morte ?

Au monde veut-elle mourir,
Ou me blesser sans me guérir ?
Est-ce pourquoi ma Belle porte
Un vêtement plein de langueur,
Voulant rendre mon pauvre coeur
Pareil à quelque feuille morte ?

L’aurait-on bien, elle m’aimant,
Jà promise à quelqu’autre amant ?
Est-ce pour cela qu’elle porte,
Pour témoigner l’affliction,
Et la mort de l’affection,
Une si triste feuille morte ?

Dois-je en son amour persister ?
Dois-je la suivre ou la quitter ?
Puisqu’en son habit elle porte
Un caractère malheureux,
L’espoir perdu des amoureux,
A pour blason la feuille morte.

Mais au contraire en ma douleur,
Philis prenant cette couleur,
Son vêtement me réconforte :
Puisqu’il montre à mes corrivaux,
Que tout l’espoir de leurs travaux
N’est plus rien qu’une feuille morte.

Quoi que c’en soit loin de mon chef,
Ô Dieux éloignez le méchef
Que ce triste feuillage porte :
Changeant en plaisir ma douleur,
Faites-lui changer la couleur
D’une si triste feuille morte !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Pierre de MARBEUF

Portait de Pierre de MARBEUF

Pierre de Marbeuf (1596-1645) est un poète baroque français du XVIIe siècle. Né à Sahurs, il fait ses études au collège de La Flèche et vit à Paris de 1619 à 1623. Il étudie le droit en compagnie de Descartes. Auteur de sonnets baroques et du « Recueil de vers » (publié à Rouen en 1628), il met en... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto