Poème 'La biche' de Rainer Maria RILKE dans 'Vergers'

La biche

Rainer Maria RILKE
Recueil : "Vergers"

Ô la biche : quel bel intérieur
d’anciennes forêts dans tes yeux abonde ;
combien de confiance ronde
mêlée à combien de peur.

Tout cela, porté par la vive
gracilité de tes bonds.
Mais jamais rien n’arrive
à cette impossessive
ignorance de ton front.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Biche de Roncevaux
    ----------

    Les combats, tout un jour, ont effrayé la biche,
    Des larmes vers le soir ont mouillé son regard ;
    Elle voit qu’à présent des morts jonchent la friche,
    Leurs àmes vers le ciel ayant pris leur départ.

    Veillantif n’ira plus séduire les pouliches,
    Lui qui à leur endroit prodiguait les égards ;
    Les chiens des paladins pleureront dans leurs niches
    Et leur sommeil sera peuplé de cauchemars.

    Ces hommes qui jadis furent pleins d’espérance
    Ont été livrés par Ganelon, le trompeur ;
    Or ce traître en son coeur savoure leur souffrance.

    Lors de son ambassade, il était mort de peur ;
    L’empereur mettra fin à son outrecuidance,
    Il ne poursuivra pas son oeuvre de sapeur.

  2. Biche de Roncevaux ---- retouche
    ----------

    Les combats, tout un jour, ont effrayé la biche,
    Des larmes vers le soir ont mouillé son regard ;
    Elle voit qu’à présent des morts jonchent la friche,
    Leurs âmes vers le ciel ayant pris leur départ.

    Veillantif n’ira plus séduire les pouliches,
    Lui qui à leur endroit prodiguait les égards ;
    Les chiens des paladins pleureront dans leurs niches
    Et leur sommeil sera peuplé de cauchemars.

    Ces hommes qui jadis furent pleins d’espérance
    Ont été livrés par Ganelon, le trompeur ;
    Or ce traître en son coeur savoure leur souffrance.

    Lors de son ambassade, il était mort de peur ;
    L’empereur mettra fin à son outrecuidance,
    Il ne poursuivra pas son oeuvre de sapeur.

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS