Poème 'De ton rêve trop plein…' de Rainer Maria RILKE dans 'Les roses'

De ton rêve trop plein…

Rainer Maria RILKE
Recueil : "Les roses"

De ton rêve trop plein,
fleur en dedans nombreuse,
mouillée comme une pleureuse,
tu te penches sur le matin.

Tes douces forces qui dorment,
dans un désir incertain,
développent ces tendres formes
entre joues et seins.

Poème préféré des membres

gerarddebrennel a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Les fleurs ont une élégance
    Au-delà de leurs couleurs.
    *
    Dans les moments de douleur,
    Il faut goûter leur présence.

  2. Fleur en dedans la plus nombreuse,
    · · De tes rêves trop-plein,
    Tu te penches vers le matin
    · · En larmes de pleureuse.
    ·
    Or dans ton désir incertain,
    · · De douces forces dorment,
    Développant ces tendres formes :
    · · Joue ici, plus bas sein.

  3. Belle reprise ! et riche pseudo.

  4. Améliorable !
    ·
    ·
    Fleur en ton intérieur nombreuse,
    · · De ton rêve trop-plein,
    Tu te penches sur le matin
    · · En perles de pleureuse.
    ·
    Mais sous un désir incertain
    · · De douces forces dorment,
    Développant ces tendres formes :
    · · Joue ici, plus bas sein.

  5. En effet.

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS