Poème 'L’amère patrie' de julien06

L’amère patrie

julien06

Des orifices de ma conscience
Jaillissent fresques décadentes,
J’ai vu pleurer l’évanescence,
Le doux poison de mes attentes.

A l’origine de ma sentence,
L’insurrection, la dissidence,
Projets occultes et génocides
Les cachots sentent la chair humide.

Dans les débris de mon enfance
Le culte de l’ambivalence,
Les homme-oiseaux aux ailes d’ange
Armèrent les troupes d’un roi étrange.

Forêt brumeuse, fétide et rance
Où naissent les suffocations,
Les psalmodies de la démence
Ont irrigué l’absolution.

Dans mes fissures psychologiques
J’ai inventé une fin tragique,
L’amère patrie nous a trahi
Pour son dessein d’hégémonie.

Le temps des prières mortuaires
Défigura nos utopies,
En rang au pied du grand cerbère
Les hommes heureux se sont soumis.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto