Poème 'L’orgre chronophage' de julien06

Accueil > Les membres > Page de poésie de julien06 > L’orgre chronophage

L’orgre chronophage

julien06

Nous entrons dans l’ère d’une lourde asthénie
Une génération où les mots sont des maux,
Du divertissement pour asservir les veaux
Adieu la lecture, adieu la poésie.

Nous avons sacrifié sur l’autel cathodique
La chair de notre chair et son éducation,
De fades programmes captivent l’attention
Les esprits se fourvoient dans un monde utopique.

Des moeurs indécents, de la vulgarité
Le règne frelaté du héros fallacieux,
Qui sied à merveille à l’imbécile heureux
Faux amours, faux débats ode à l’insanité.

Ces fastes néfastes excitent l’appétence
Des beautés fabriquées à l’ombre des chimères,
Les affres de la mire aux effets délétères
Voudraient nous enfermer dans son accoutumance.

Nous perdons notre temps et offrons nos cerveaux
A des industriels aux viles intentions,
Nous pleurons nous rions et nous applaudissons
En suivant le troupeau comme des animaux.

Télé babysitter ou télé compagnie
Télé racoleuse ou télé voyeurisme
Poussés dès l’enfance vers le consumérisme
L’ogre chronophage a dévoré ma vie.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Tellement lucide !

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS