Poème 'Ma noir sirène' de leutcha

Ma noir sirène

leutcha

Viens ô ma noir sirène
guérir de tes chauds baisers mes peines
viens ô ma noir sirène
je peine sans défense à l’arène
des rudes délaissements du monde
dois-je offrir ma vie au trou d’une corde
où es-tu ma chère Hélène
je ne respire que grâce à ton haleine
viens ô ma noir sirène
à la succulente cène des cœurs
enivrant mes jours du parfum de l’amour
viens ô ma noir sirène oh ! viens
avant que ne sonne le glas des éternels adieux
allumer au foyer de ma chair
la musique des doigts aux inoubliables plaisirs

Ngaoundéré 03 août 2011

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

leutcha

Image de leutcha

Nom : LEUTCHA

Prénom : Michel

Naissance : 01/10/1959

Présentation : J'ai la poésie dans l'âme et elle est la grande passion de ma vie. J'aime lire les textes poétiques, surtout ceux qui élèvent l'âme et la transportent dans les nuées ! J'ai publié en 2009...

Accéder à sa page de poésie

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS