Poème 'Enfance cruelle' de guillaumePrevel

Enfance cruelle

guillaumePrevel

Peut-être ne faut-il jamais avoir d’enfance heureuse?
Une enfance trop belle, trop intense, trop pleine
Pour ne jamais connaître la triste rengaine
Des vapeurs de l’ennui et des brumes malheureuses

Certes, vivre dans l’innocence
A ce côté charmant et plaisant
Quand le temps s’écoule tout doucement
Dans la tiédeur doucereuse et sans souffrance

Mais faut-il pourtant vivre éternellement
Quand les beaux jours cèdent aux mauvais vents
La place forte de l’enfance

Peut-être ne faut-il jamais avoir d’enfance heureuse?
Une enfance douce innocente et rêveuse
Pour ne jamais connaître la peur du temps qui passe.

1 AOUT 2016

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS