Poème 'Pourquoi crains-tu, fille farouche…' de Cécile SAUVAGE dans 'Le vallon'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Cécile SAUVAGE > Pourquoi crains-tu, fille farouche…

Pourquoi crains-tu, fille farouche…

Cécile SAUVAGE
Recueil : "Le vallon"

Pourquoi crains-tu, fille farouche
De me voir nue entre les fleurs ?
Mets une rose sur ta bouche
Et ris avec moins de rougeur.
Ne sais-tu pas comme ta robe
Est transparente autour de toi
Et que d’un clair regard je vois
Ta sveltesse qui se dérobe ?
Triste fantôme de pudeur,
Que n’es-tu nue avec la fleur
D’un lis blanc dans ta chevelure,
Un doigt sur ta mamelle pure.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Ambicarnivore
    ---------

    Je suis un prédateur, mais j’aime voir des fleurs,
    Je suis un combattant, mais je sais être tendre ;
    Or, sur ces qualités, je neveux pas m’étendre,
    Les vivants et les morts connaissent ma valeur.

    Calme dans le plaisir comme dans la douleur,
    Tu ne m’entendras point en clameurs me répandre ;
    Quand un rival me dit d’aller me faire pendre,
    Je poursuis l’entretien sans baisser les couleurs.

    Je salue poliment mes anciennes maîtresses,
    Avec elles j’évoque aussi le bon vieux temps ;
    Cela, sans regretter le temps de ma jeunesse.

    Tu ne me verras plus rien faire d’important,
    Mes jours sont désormais livrés à la paresse ;
    Ma tanière est un lieu plutôt réconfortant.

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS