Poème 'Regret' de martineau

Regret

martineau

Ta nuque illuminée
par l’envie d’être vue
ne peut s’abandonner
que prise au dépourvu.

Et je reste étonné
de m’être retenu
quand l’eau déboutonnée
te servait de tenue.

Un peu de ride est né
au fond de tes yeux gris,
qui me fait deviner
que ton rêve a maigri.

Et toutes ces années
sans lueur aux vitraux
te font croire, in fine,
que ton cœur est de trop.

Ta nuque dessinée
par l’envie d’être tendre,
que ne l’ai-je inclinée
quand tu vivais d’attendre ?

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

martineau

Image de martineau

Nom : Martineau

Prénom : Philippe

Naissance : 08/04/1957

Présentation : Auteur de recueils (poésie, fable, aphorisme, etc...) au format électronique (PDF, EPUB et KINDLE), disponibles en ligne sur son site Web.

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS