Poème 'Vision sociétale' de PhulanKile

Vision sociétale

PhulanKile

La drogue y a que moi qui la prends
je la fume et pars si loin en moi-même
en les autres, en les relations
je pleure beaucoup trop
pour être vécu tel par ceux qui me perçoivent
je paierai pour cela
je le sais que trop
déjà tous les jours pour être moi-même,
même j’endure
bien plus que des coups durs
toujours trop, toujours pleins
jamais c’est déjà trop loin
un peu à la bourre
un peu quand y faut
mais jamais de gaieté
je me fais baiser
je me fais lourder par cette société
« J’en fais partie !
C’est moi aussi ! »
[qui vis !
mais cela doit être contre mon gré
faite de palabres incessantes et de difficultés
qui me cantonnent dans cette caserne, en Réalité.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS