Poème 'À Gérome' de Théophile GAUTIER dans 'Poésies libertines'

À Gérome

Théophile GAUTIER
Recueil : "Poésies libertines"

Dans un café plus noir qu’un antre,
En rang d’oignons sur un bahut,
Six coquins regardent un ventre
Qui danse tout seul le chahut.

Avec ce ventre ferme et lisse
Qu’agite un tordion subtil
Plus d’un galant, sans la police,
Irait bien trinquer du nombril.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS