Poème 'La Tulipe' de Théophile GAUTIER dans 'Poésies nouvelles et inédites'

La Tulipe

Théophile GAUTIER
Recueil : "Poésies nouvelles et inédites"

Moi, je suis la tulipe, une fleur de Hollande ;
Et telle est ma beauté, que l’avare Flamand
Paye un de mes oignons plus cher qu’un diamant,
Si mes fonds sont bien purs, si je suis droite et grande.

Mon air est féodal, et, comme une Yolande
Dans sa jupe à longs plis étoffée amplement,
Je porte des blasons peints sur mon vêtement,
Gueules fascé d’argent, or avec pourpre en bande.

Le jardinier divin a filé de ses doigts
Les rayons du soleil et la pourpre des rois
Pour me faire une robe à trame douce et fine.

Nulle fleur du jardin n’égale ma splendeur,
Mais la nature, hélas ! n’a pas versé d’odeur
Dans mon calice fait comme un vase de Chine.

1839

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Cette poésie je l aime beaucoup

  2. Salut je suis Stephane Plaza j aime vraiment l art et la poésie Théophile Gautier est un bon poète au revoir

  3. Hello i m Jenny

  4. Waou! C est vous Stephane Plaza de M6 appartement ou maison aaaaaaaaa j y crois pas mon dieu

  5. Oui pourquoi tu me crois pas ?je peux même te dire ou se trouve mon agence au pré St. Gervais

  6. Magnifique....Nous ne pouvons que comprendre l'intérêt que lui portait Baudelaire....Hélas ! Les poètes des temps modernes n'ont pas autant de reconnaissance et nul ne cherche plus à lire leurs songes.... les éditeurs ne cherche plus que le prochain twiligth et ont mis au placar la poésie moderne !

  7. Après plus de 50 ans, je n'ai pas oublié ce poème, les premiers vers et la fin surtout ! Incroyable, les premiers vers me revenaient à chaque fois que je voyais des tulipes !!

  8. j'ai enfin retrouvé ce poeme de la joie des couleurs de la musique je l'avais appris il ya 65 ans c'est le bonheur

  9. Eh oui ! D'où l intérêt de faire apprendre des poèmes aux enfants : ils accompagnent toute une vie !

  10. Quatorze blasons
    ---------------------

    D'argent à un fouillis de végétaux de sable ;
    D'or à deux régiments de licornes d'azur ;
    De sinople à deux trolls assis au pied d'un mur ;
    D'hermine à un archange à peu près vénérable.

    D'azur à un pluvian au chant inimitable ;
    De sable à un manchot roulant pour Balladur ;
    De brique à deux savants dont l'un s'appelle Arthur ;
    De plomb à deux seigneurs jouant cartes sur table.

    De laine à un sonnet de facture incertaine ;
    De neige à cent corbeaux qui parcourent la plaine ;
    De cuivre à trois chercheurs qui traquent les bosons.

    D'ivoire à un tercet qui scrute l'héraldique ;
    De marbre à un seul vers dodécasyllabique ;
    De papier, à un fou qui apprend le blason.

  11. bien sur stephane plaza non mais vous croyais vraiment qu il n aurait que sa a faire

  12. il y a presque 50 ans , j'ai appris ce poeme en primaire . Je ne sais pas pourquoi mais j'ai été particulièrement touchée par ce texte et j'avais mis un temps fou à dessiner, sur mon cahier, une tulipe !!
    Car à l'époque on apprenait des poèmes dignes de ce nom et on l'illustrait .Je me souvenais du dernier tercet. Un autre poème m'a marquée : le cygne de Sully prud'homme

  13. il y a 51 ans j ai du réciter,je cette poésie pour mon certicat d études j en étais toute fière, mais malheureusement je ne m en souvenais plus très bien a part la première strophe.

  14. Enseignante,à la saison des tulipes j'apprenais ce poème à mes élèves J'ai eu plaisir à le retrouver car il me manquait une strophe.Theophile Gauthier est un poète oublié et c'est dommage car on peut trouver un poème pour chaque saison! Mais il n'est plus à la mode!!On le trouve ringard!!

Rédiger un commentaire

Théophile GAUTIER

Portait de Théophile GAUTIER

Pierre Jules Théophile Gautier est un poète, romancier, peintre et critique d’art français, né à Tarbes le 30 août 1811 et mort à Neuilly-sur-Seine le 23 octobre 1872 à 61 ans. Né à Tarbes le 30 août 1811, le tout jeune Théophile garde longtemps « le souvenir des montagnes bleues ». Il a trois ans lorsque sa famille... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto