Poème 'A quoi comment' de Léopold Sédar SENGHOR dans 'Lettres d'hivernage'

A quoi comment

Léopold Sédar SENGHOR
Recueil : "Lettres d'hivernage"

A quoi comment vis-tu penses-tu, mais à qui?

Je vis ne pense pas, je dis je pense la mer et le ciel.
Ainsi les canards du Dimanche, et mon stylo
Ailé est comme le canard sauvage a ras de vague.
Je vis la vague vis le bleu, et la blondeur du sable blanc
Et la rougeur rose du cap de Nase comme le nez du cousin portugais
Tout gravelé de blockhaus désuets.
Foin des pirouettes des maubèches sophistiquées
Je hume la mer d’iode, et de sel de laitance
Au crépuscule, la nouba du soleil sous tente flamboyante
Et dans la nuit, la douceur du rire parmi les palmes.

Or à qui pas à quoi, je te pense te vis vivante.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Léopold Sédar SENGHOR

Portait de Léopold Sédar SENGHOR

Léopold Sédar Senghor (Joal, Sénégal, 9 octobre 1906 – Verson, France, 20 décembre 2001) était un poète, écrivain et homme politique sénégalais. Symbole de la coopération française en Afrique pour les uns ou du néo-colonialisme français pour les autres. Il a été le premier président du Sénégal (1960-1980). Senghor fut... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto