Poème 'Aigle gris' de martineau

Aigle gris

martineau

La douleur était telle
que je haïssais Dieu,
quand un battement d’ailes
me fit lever les yeux.

Affolant le cyprès
l’oiseau n’avait pas peur
et se posa si près
que j’entendis son cœur.

« Que viens-tu faire à terre ?
dis-je à cet aigle gris,
de quel profond mystère
es-tu l’allégorie ? »

Et je le reconnus
à sa façon d’aimer ;
il m’était revenu
d’un monde inanimé.

Mais au lever du jour
hélas il s’envola,
préférant à l’amour
la nuit de l’Au-delà.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

martineau

Image de martineau

Nom : Martineau

Prénom : Philippe

Naissance : 08/04/1957

Présentation : Auteur de recueils (poésie, fable, aphorisme, etc...) au format électronique (PDF, EPUB et KINDLE), disponibles en ligne sur son site Web.

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS