Poème 'Alerte culotté(e)' de PhulanKile

Alerte culotté(e)

PhulanKile

J’aime la poésie
J’aime l’écrit
J’aime la vie
J’aime les amis…

Ne pas oublier que ceux qui vivent d’un cri
mes amours, seuls, se flétrissent, chéris
Seul, dans le vent du monde, ce pouèm
ne peut dire un seul je t’aime.

Il reste vain de croire que nous vivons
si de nous ne reste aucune preuve de l’unisson
qui à nos cœurs gouvernent notre passion
J’aime l’avis de mes amis
J’aime lorsqu’ils poussent leurs cris
J’aime les voir si beaux
leurs cœurs au diapason.

Que les conneries sont belles
lorsqu’on les fait ensemble tel
que l’espoir persiste au soleil
loin de tout appareil.

Toujours lutter
toujours aimer
toujours et à jamais
pour l’ami d’un même jet…
aspergé.

25 mars 2005

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS