Poème 'Soir de Montmartre' de Paul-Jean TOULET dans 'Chansons'

Soir de Montmartre

Paul-Jean TOULET
Recueil : "Chansons"

Décor d’encre. Sur le ciel terne
Court un fil de fer :
Mansarde où l’on aima, vanterne
Sans carreaux, où l’on a souffert.

Une enfant fait le pied de grue
Le long du trottoir.
Le bistro, du bout de la rue,
Ouvre un oeil de sang dans le noir ;

Tandis qu’on pense à sa province,
A Faustine, à Zo’…
Mais c’est pour Lilith que j’en pince :
Autres chansons, autres oiseaux.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Un bouquiniste au regard terne,
    Un vieux livre ouvert,
    Cet homme lit des balivernes
    Dans son noir magasin désert.
    *
    Dehors, dans la lumière crue,
    Pas grand-chose à voir,
    Une foule au boulot se rue
    En pensant "Vivement ce soir"...
    *
    Paris, c'est quatre-vingts provinces,
    Quatre-vingts hameaux.
    Chaque boutiquier, c'est un prince,
    Un seigneur, un drôle d'oiseau.

Rédiger un commentaire

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto