Poème 'Case d’Armons – Oracles' de Guillaume APOLLINAIRE dans 'Calligrammes'

Case d’Armons – Oracles

Guillaume APOLLINAIRE
Recueil : "Calligrammes"

Je porte votre bague
Elle est très finement ciselée
Le sifflet me fait plus plaisir
Qu’un palais égyptien
Le sifflet des tranchées
Tu sais
Tout au plus si je n’arrête pas
Les métros et les taxis avec
O guerre
Multiplication de l’amour

Petit sifflet à 2 trous

Avec un fil on prend la mesure du doigt

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto