Poème 'Je pense à toi' de Guillaume APOLLINAIRE dans 'Poèmes à Lou'

Je pense à toi

Guillaume APOLLINAIRE
Recueil : "Poèmes à Lou"

Je pense à toi mon Lou ton cœur est ma caserne
Mes sens sont tes chevaux ton souvenir est ma luzerne

Le ciel est plein ce soir de sabres d’éperons
Les canonniers s’en vont dans l’ombre lourds et prompts

Mais près de toi je vois sans cesse ton image
Ta bouche est la blessure ardente du courage

Nos fanfares éclatent dans la nuit comme ta voix
Quand je suis à cheval tu trottes près de moi

Nos 75 sont gracieux comme ton corps
Et tes cheveux sont fauves comme le feu d’un obus
qui éclate au nord

Je t’aime tes mains et mes souvenirs
Font sonner à toute heure une heureuse fanfare
Des soleils tour à tour se prennent à hennir
Nous sommes les bat-flanc sur qui ruent les étoiles

Poème préféré des membres

spleennetwork, MilleCheck, highhopes, Nanouchkafab44, YassineLePoete et Saounera6438 ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

  1. 75 quoi ?

  2. ans ?

  3. le 75 est le nom d'un obus créé spécialement pour la première guerre mondiale

  4. non c'est 75 ans

  5. Mais non voyons c'est évident qu'il s'agit d'une arme! Regarde le vers suivant il y a une logique, il compare le corps de Lou aux armes de guerre et tout lui paraît sublime parce qu'il est amoureux. C'est une évidence accessible à un élève de sixième.

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto