Poème 'D’un noir éclair mêlés' de Paul-Jean TOULET dans 'Contrerimes'

D’un noir éclair mêlés

Paul-Jean TOULET
Recueil : "Contrerimes"

D’un noir éclair mêlés, il semble
Que l’on n’est plus qu’un seul.
Soudain, dans le même linceul,
On se voit deux ensemble

Près des flots aux chantants adieux
Dinard tient sa boutique…
Ne pleure pas : d’être identique,
C’est un rêve des dieux.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto