Poème 'Douce courbe le long du lierre…' de Rainer Maria RILKE dans 'Quatrains Valaisans'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Rainer Maria RILKE > Douce courbe le long du lierre…

Douce courbe le long du lierre…

Rainer Maria RILKE
Recueil : "Quatrains Valaisans"

Douce courbe le long du lierre,
chemin distrait qu’arrêtent des chèvres ;
belle lumière qu’un orfèvre
voudrait entourer d’une pierre.

Peuplier, à sa place juste,
qui oppose sa verticale
à la lente verdure robuste
qui s’étire et qui s’étale.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Mur disparu sous le lierre,
    Parc ou vont brouter les chèvres :
    La demeure de l'orfèvre
    Bientôt sera tas de pierres.

    Il vécut en homme juste,
    Sa morale verticale
    En opposition robuste
    Aux vanités qui s’étalent.

  2. ------- où vont, pardon ----------

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS