Poème 'Élégie : Elle est morte pour moi…' de Théophile GAUTIER dans 'Premières poésies'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Théophile GAUTIER > Élégie : Elle est morte pour moi…

Élégie : Elle est morte pour moi…

Théophile GAUTIER
Recueil : "Premières poésies"


Soccoreys ojos con agua que el coraçon
La demanda.

Chanson espagnole.

Fare thee well.

LORD BYRON.

Elle est morte pour moi, dans la tombe glacée
Comme si le trépas l’avait déjà placée ;
Elle vit cependant, ange exilé des cieux,
Vrai rêve de poète, étrange et gracieux ;
C’est bien elle toujours, elle que j’ai connue
Au sortir de l’enfance, à quinze ans, ingénue,
Folâtre, insouciante, ignorant sa beauté,
S’ignorant elle-même, et jetant de côté,
De peur qu’une pensée amère ne s’éveille,
Souci du lendemain, souvenir de la veille.
Mais je ne verrai plus ses grands yeux expressifs
Vers les miens s’élever et s’abaisser pensifs !…
Mais je ne pourrai plus, sous la croisée, entendre
De sa voix douce au cœur le son léger et tendre
S’échapper de sa lèvre, ainsi qu’un chant divin
D’une harpe magique. Hélas ! et c’est en vain
Qu’en longs transports d’amour, en vifs élans de flamme,
J’ai dépensé pour elle et mes jours et mon âme !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Théophile GAUTIER

Portait de Théophile GAUTIER

Pierre Jules Théophile Gautier est un poète, romancier, peintre et critique d’art français, né à Tarbes le 30 août 1811 et mort à Neuilly-sur-Seine le 23 octobre 1872 à 61 ans. Né à Tarbes le 30 août 1811, le tout jeune Théophile garde longtemps « le souvenir des montagnes bleues ». Il a trois ans lorsque sa famille... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto