Poème 'Enfant je me suis étonné' de Jacques PREVEL dans 'Poèmes mortels'

Enfant je me suis étonné

Jacques PREVEL
Recueil : "Poèmes mortels"

Enfant je me suis étonné
De me retrouver en moi-même
D’être quelqu’un parmi les autres
Et de n’être que moi pourtant.

Plus tard je me suis rencontré
Je me suis rencontré comme quelqu’un qu’on
croyait mort
Et qui revient un jour vous raconter sa vie
Et ce mort en moi-même m’a légué son passé
Je suis devenu un inconnu pour moi
Vivant à travers lui
Chargé de son message irréel et pesant.

Et la peur est venue
De mon exil et de ce vide autour de moi
Du son de mes paroles qui n’atteignait personne
Et de mon amitié incomprise et laissée.
J’ai compté ceux qui sont venus
J’ai compté ceux qui sont partis
Ceux qui sont restés partiront.

Le Havre

Poème préféré des membres

guillaumePrevel a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS