Poème 'Si l’on me cherche' de Jacques PREVEL dans 'Poèmes pour toute mémoire'

Si l’on me cherche

Jacques PREVEL
Recueil : "Poèmes pour toute mémoire"

Si l’on me cherche
C’est un matin d’Hiver qu’on me trouvera
Un matin d’Hiver sous la pluie
Un matin quand la vie n’a plus de hasard
Mais que tout est pareil encore à l’Hiver
Les arbres le pavé la rue presque déserte
On me trouvera dans l’inutile
Dans un mot qui n’a pas de sens
Un mot qui n’a pas de raison

Poème préféré des membres

ATOS, deleage, guillaumePrevel et pablonaudet ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

  1. Innombrables poètes,
    Les un les autres se cherchant.

    Puis de leur vie s'en vient l'hiver.
    Sous la pluie, chacun cherche.

    Nous cherchons dans l'inutile,
    Sans en savoir la raison.

    Innombrables chercheurs,
    Les uns sur les autres poétisant.

  2. beau résumé de la poésie, qui est l'art du partage.

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS