Poème 'Je suis un homme à même un monde que je rejette' de Jacques PREVEL dans 'De colère et de haine'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Jacques PREVEL > Je suis un homme à même un monde que je rejette

Je suis un homme à même un monde que je rejette

Jacques PREVEL
Recueil : "De colère et de haine"

Je suis un homme à même un monde que je rejette
comme il m’a rejeté
Et ma vie est une basculade dans un engorgement de
larves
Mais leur sang m’est resté sur les mains
Un sang noir et acide dont je me suis gorgé jusqu’à
l’étouffement
Un sang qui me ronge et qui m’obscurcit la vision
Mais j’ai dépassé la vision
Je suis un homme à même l’infinité
Je suis un homme qui a surgi du crime perpétué sur
la face
Je suis un homme dans une basculade de rochers et
de matière inerte
Mais j’ai subjugué la matière amorphe
Et j’ai fait reculer l’infinité

Poème préféré des membres

guillaumePrevel, pablonaudet, celestine et iragintibonera ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS