Poème 'Ex-voto pour un naufrage' de Aimé CÉSAIRE dans 'Soleil coup coupé'

Ex-voto pour un naufrage

Aimé CÉSAIRE
Recueil : "Soleil coup coupé"

Hélé helélé le Roi est un grand roi
que sa majesté daigne regarder dans mon anus pour voir
s’il contient des diamants
que sa majesté daigne explorer ma bouche pour voir combien elle contient de carats
tam-tam ris
tam-tam ris
je porte la litièr du roi
j’étends le tapis du roi
je suis le tapis du roi
je porte les écrouelles du roi
je suis le parasol du roi
riez riez tam-tams des kraals
tam-tams des mines qui riez sous cape
tam-tams sacrés qui riez à la barbe des missionnaires de vos dents de rat et d’hyène
tam-tams de la forêt
tam-tams du désert
tam-tam pleure
tam-tam pleure
brûlé jusqu’au fougueux silence de nos pleurs sans rivage
et roulez
roulez bas rien qu’un temps de bille
le pur temps de charbon de nos longues affres majeures
roulez roulez lourds délires sans vocable
lions roux sans crinière
tam-tams qui protégez mes trois âmes mon cerveau mon coeur mon foie
tam-tams durs qui très haut maintenez ma demeure de vent d’étoiles
sur le roc foudroyé de ma tête noire
et toi tam-tam frère pour qui il m’arrive de garder tout le long du jour un mot tour à tour chaud et frais dans ma bouche comme le goût peu connu de la vengeance
tam-tam de Kalaari
tam-tam de Bonne Espérance qui coiffez le cap de vos menaces
O tam-tam de Chaka
tam, tam, tam
tam, tam, tam
Roi nos montagnes sont des cavales en rut saisies en pleine convulsion de mauvais sang
Roi nos plaines sont des rivières qu’impatientent les fournitures de pourritures montées de la mer et de vos caravelles
Roi nos pierres sont des lampes ardentes d’une espérance veuve de dragon
Roi des arbres sous la forme déployée que prend une flamme trop grosse pour notre coeur trop faible pour un donjon
Riez riez donc tam-tams de Cafrerie
comme le beau point d’interrogation du scorpion
dessiné au pollen sur le tableau du ciel et de nos cervelles à minuit
comme un frisson de reptile marin charmé par la pensée du mauvais temps
du petit rire renversé de la mer dans les hublots très beaux du naufrage.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Aimé CÉSAIRE

Portait de Aimé CÉSAIRE

Aimé Fernand David Césaire, est un poète et homme politique français de Martinique, né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe et mort le 17 avril 2008 à Fort-de-France. Il est l’un des fondateurs du mouvement littéraire de la négritude et un anticolonialiste résolu. Aimé Césaire faisait partie, d’une famille de sept... [Lire la suite]

© 2014 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto