Poème 'Blues de la pluie' de Aimé CÉSAIRE dans 'Cadastres'

Blues de la pluie

Aimé CÉSAIRE
Recueil : "Cadastres"

Aguacero
beau musicien
au pied d’un arbre dévêtu
parmi les harmonies perdues
près de nos mémoires défaites
parmi nos mains de défaite
et des peuples de force étrange
nous laissions pendre nos yeux
et natale
dénouant la longe d’une douleur
nous pleurions

Poème préféré des membres

gerarddebrennel et leutcha ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

  1. j'adore ces poèmes

  2. La pluie est musicienne,
    Qu'à cela ne tienne,
    L'homme écrit le contrepoint ;
    Il pleut dans tous les coins
    Et dans nos âmes
    Dont s'avive la flamme.

  3. Beau poème sur la "musique " du passé à l'harmonie mise à nu, aux valeurs écroulées- un paradis perdu quoi ! Musique de nostalgie dont la douleur du bonheur évanoui ne peut que pousser le coeur à pisser des larmes de regret ! Hélas ! Que peut une belle musique pour un monde jadis heureux mais aujourd'hui géré par de puissantes longes ? Nous avons là un chef-d'oeuvre de concision avec ses vers nains, ses mots émouvants, ses rimes pauvres ou très riches. Césaire Aimé a jeté dans ce court texte le pot de larme de sa vie d'exilé malgré lui privé de la beauté ancestrale de ses sources africaines.

  4. super poeme c est très émouvant mais on l apprend deja a l ecole

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS