Poème 'Fleurs' de Arthur RIMBAUD dans 'Illuminations'

Fleurs

Arthur RIMBAUD
Recueil : "Illuminations"

D’un gradin d’or, — parmi les cordons de soie, les gazes grises, les velours verts et les disques de cristal qui noircissent comme du bronze au soleil, — je vois la digitale s’ouvrir sur un tapis de filigranes d’argent, d’yeux et de chevelures.

Des pièces d’or jaune semées sur l’agate, des piliers d’acajou supportant un dôme d’émeraudes, des bouquets de satin blanc et de fines verges de rubis entourent la rose d’eau.

Tels qu’un dieu aux énormes yeux bleus et aux formes de neige, la mer et le ciel attirent aux terrasses de marbre la foule des jeunes et fortes roses.

Poème préféré des membres

celestine a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Les fleurs ont longtemps cru oeuvrer pour les insectes, et découvrent soudain le désir des poètes.

  2. je pense que c'est une profondeur,profonde de l'importance accordée aux fleures,c'est-à-dire aux femmes;qui croyaient n'être que le bijou des hommes ordinaires,elles sont surprise d'être trouvé dans la lune des poétes.

Rédiger un commentaire

Arthur RIMBAUD

Portait de Arthur RIMBAUD

Arthur Rimbaud (Jean Nicolas Arthur Rimbaud) est un poète français, né le 20 octobre 1854 à Charleville, dans les Ardennes, et mort le 10 novembre 1891 à l’hôpital de la Conception à Marseille. Lycéen brillant et poète précoce, Arthur Rimbaud excelle dans les compositions latines, parmi lesquelles on trouve ses plus... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto