Poème 'J’ai vécu l’extrême réalité d’une maladie' de Jacques PREVEL dans 'De colère et de haine'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Jacques PREVEL > J’ai vécu l’extrême réalité d’une maladie

J’ai vécu l’extrême réalité d’une maladie

Jacques PREVEL
Recueil : "De colère et de haine"

J’ai vécu l’extrême réalité d’une maladie
Comme un cancer d’une greffe de mes veillées
d’amour
Je suis peut-être la sentinelle placée au dernier
poteau
D’autres peuvent s’endormir ou sommeiller sur le
réel
Ma position est différente et je suis menacé d’un rapt
L’or que j’ai conquis fusionne
Et déborde d’une coupe légendaire
Comme celle qui est le coeur du battement
Et de l’abattement sans pitié du coeur qui doit
mourir
Et sentinelle armée d’un pouvoir qui m’illimite
Avec ce que j’ai reçu de tant de vie
Je suis le donneur de sang

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS