Poème 'L’édile ou Combat VIII' de PhulanKile

Accueil > Les membres > Page de poésie de PhulanKile > L’édile ou Combat VIII

L’édile ou Combat VIII

PhulanKile

Qu’est ce donc que cet édile
Maraud, fâcheux et pervers.
De sa langue de vipère
Il m’octroyait de sa grâce magnanime
Un appel qu’il ne fit pas, subtil
Reniant sa parole donnée
A un délinquant présumé.

Outré de tant de délicates attentions
Mon esprit fâché, en fusion
Oublia, de rage honteuse, de courroux
De déplacer le rendez-vous
Que le gardien de la paix avait paraphé
Pour le lendemain au levé

Quel sot ne suis-je pas
D’être tombé dans ce panneau là
Tendu par ma propre naïveté
Et cet habile édile éhonté

Piégé par ma trop grande croyance
Aux beaux discours de politiques fades et rances
Qui de leur superbe
Méprisent la puissance du verbe

Fou que de croire
Au talent dans l’oratoire
De cet être de fiel
Je ne bougerai pas un cil

De mépris, par fierté
Pour obtenir sa grâce volatile
Qui ne m’émut, ni n ‘atteignit Psyché.

Que de maux affreux
Ne me suis-je pas affublés
Par mon tord heureux
D’être un homme entier
Malhabile et fier
Que même sa Raison ne sait pas taire

Vexé par mes actes, je me calfeutre
Sous cette scripturaire verve, ce doux calice
Qui de ma conversation de pleutre
La transforma, comblant ma plume lisse
En traits, flèches et piques
Adressés à cet élu épique
Qui me condamnant de son chapitre
Me fit comprendre la nécessité de cette épître

Missive rageuse contre moi-même
Cela n’enlève rien à la hardiesse de la verve
Employée dans un vocabulaire châtié et blême
A la rédaction de cette lettre peu mièvre
Qui de l’attitude d’un maire dorénavant honni
S’est imprégnée pour accoucher en mon esprit.

Peiné non par le risque mais par mon acte.
J’ai vu le maire trop beau, et ses compétences royales
M’ont aveuglées par l’exposé de tant de tact
Qui me rendit, à son jugement, féal.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS