Poème 'L’amour endormi' de André CHÉNIER dans 'Poésies Antiques'

L’amour endormi

André CHÉNIER
Recueil : "Poésies Antiques"

Là reposait l’Amour, et sur sa joue en fleur
D’une pomme brillante éclatait la couleur.
Je vis, dès que j’entrai sous cet épais bocage,
Son arc et son carquois suspendus an feuillage.
Sur des monceaux de rose au calice embaumé
Il dormait. Un souris sur sa bouche formé
L’entr’ouvrait mollement, et de jeunes abeilles
Venaient cueillir le miel de ses lèvres vermeilles.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. je ne comprend pas pourquoi il ne mettent pas les DATES !!!!!!!!!!! ;/

  2. Il m'en souvient
    -----------------

    Il m'en, souvient : ma vie était un arbre en fleur
    Et des rêves joyeux lui donnaient sa couleur.
    Un lièvre m'apportait les plantes du bocage
    Et la douce senteur de leur naissant feuillage.
    Mes jours se déroulaient dans ce cercle embaumé,
    Étant d'heureux instants, pour la plupart, formés.
    Mais, comme dans l'hiver se meurent les abeilles,
    Ainsi ont disparu ces floraisons vermeilles.

Rédiger un commentaire

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto