Jules LEFÈVRE-DEUMIER : poèmes, oeuvres et biographie

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Jules LEFÈVRE-DEUMIER

Jules LEFÈVRE-DEUMIER (1797-1857)

Sa biographie

Portrait de Jules LEFÈVRE-DEUMIER

Jules Lefèvre-Deumier, né le 14 juin 1797 à Paris où il est mort le 11 décembre 1857, est un écrivain et poète français. Son vrai nom était Lefèvre, auquel il ajouta Deumier en hommage à une tante qui lui avait légué sa fortune, assez considérable.

Profondément romantique, ses modèles étaient André Chénier et Byron. Comme celui-ci, il partit aider les insurgés, non Grecs mais Polonais en 1831. Il y fut blessé et fait prisonnier par les Autrichiens.

Son père, fonctionnaire du ministère des Finances, était un farouche adversaire des romantiques, qu’il ridiculisait en écrivant lui-même des poèmes et des parodies. Les relations de Jules Lefèvre avec son père n’étaient que plus difficiles ; le titre d’un de ses premiers poèmes est d’ailleurs « Le Parricide », en 1819. Il fut très admiré, très jeune, par la nouvelle génération, notamment par Alexandre Soumet et Victor Hugo qui s’inspira peut-être de son poème « Méditation d’un proscrit sur la peine de mort » pour son « Dernier Jour d’un condamné ».

À la fin de sa vie, dans les années 1850, il expérimenta parmi les premiers le poème en prose dans son « Livre du Promeneur ». Il se rangea du côté de Napoléon III qui le fit bibliothécaire à l’Elysée puis aux Tuileries.


Source : Wikipédia
Ce contenu est soumis à la licence CC-BY-SA.
© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto