Poème 'J’allai à Lourdes…' de Francis JAMMES dans 'De l'Angélus de l'aube à l'Angélus du soir'

J’allai à Lourdes…

Francis JAMMES
Recueil : "De l'Angélus de l'aube à l'Angélus du soir"

J’allai à Lourdes par le chemin de fer,
le long du gave qui est bleu comme l’air.

Au soleil les montagnes semblaient d’étain.
Et l’on chantait : sauvez ! sauvez ! dans le train.

Il y avait un monde fou, exalté,
plein de poussière et du soleil d’été.

Des malheureux avec le ventre en avant
étendaient leurs bras, priaient en les tordant.

Et dans une chaire, où était du drap bleu,
Un prêtre disait : « un chapelet à Dieu ! »

Et un groupe de femmes, parfois passait,
qui chantait : sauvez ! sauvez ! sauvez ! sauvez !

Et la procession chantait. Les drapeaux
se penchaient avec leur devises en or.

Le soleil était blanc sur les escaliers.
dans l’air bleu, sur les clochers déchiquetés.

Mais sur un brancard, portée par ses parents,
son pauvre père tête nue et priant,

et ses frères qui disaient : « ainsi soit-il »,
une jeune fille sur le point de mourir.

Oh ! qu’elle était belle ! elle avait dix-huit ans,
et elle souriait ; elle était en blanc.

Et la procession chantait. Les drapeaux
se penchaient avec leurs devises en or.

Moi je serrais les dents pour ne pas pleurer,
et cette fille, je me sentais l’aimer.

Oh ! elle m’a regardé un grand moment,
une rose blanche en main, souriant.

Mais maintenant où es-tu ? dis, où es-tu ?
Es-tu morte ? je t’aime, toi qui m’as vu.

Si tu existes, Dieu, ne la tue pas :
elle avait des mains blanches, de minces bras.

Dieu, ne la tue pas ! — et ne serait-ce que
pour son père nu-tête qui priait Dieu.

1889.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Magnifique poème "J'allais à Lourdes" du poète Bigourdan (né à Tournay-Htes-Pyrénées) ,ou la cité Mariale est honorée dans son écrin de verdure.
    Avec un brin de poésie: " Etre poète c'est tremper la plume dans son coeur et écrire avec son sang..."
    Extrait de : " LES MATINS d'ALGUE" (médaille de la Société d'Encouragement au Progrès de PARIS)
    Jean Zaino- L'ETRAVE-revue de la Nouvelle pléiade-PARIS, sous le patronage du Ministère de l'Education Nationale- Dépot Légal: 1er Trimestre 1968-N° d' imprimeur:933

  2. Beau poème de Françis JAMMES :" J'allais à LOURDES"...grand poète catholique et amoureux de la NATURE! Sur ses pas , le poète Toulonnais Jean ZAINO à magnifié la Nature, les Pyrénées ,le ville de Tournay (65), le site prestigieux de l' abbaye Notre-Dame, ou scintille l'Arros! avec la chaine des Pyrénées enneigées! et puis LOURDES site des plus merveilleux,en bordure du gave,ou les cierges illuminent le rocher de la grotte de Massabielle! Magie de la POESIE.

  3. Tous les ARTISTES sont sensibles à la poésie dont les pinceaux caressent les palettes du peintre devant son chevalet qui se métamorphose à chaque saison. Je viens me ressourcer dans les Pyrénées ou cette luminosité magique inspire à la méditation.Autant de Belles villes dans Midi-pyrénées ensoleillent la région: Toulouse, Pau, Tarbes et son unique Jardin Massey, Lourdes dans ce site exceptionnel,Tournay , ville natale de F.JAMMES,son abbaye,aux alentours le Chateau de Mauvezin, Capvern-les-bains....et la sublime...Bagnères de bigorre. avec le majestueux Pic du Midi de Bigorre.
    Voyageurs, promeneurs, pensez à faire une halte dans ces contrées de Midi-Pyrénées.

  4. En Souvenir de LOURDES, pélerins , lecteurs.....de Francis JAMMES :" OFFRANDE DES EGLANTINES"
    " O vous,églantines légères,Qui, sous le vent de Dieu, tremblèrent, Alors que la pauvre bergère, En extase vous contemplait,Sous les pieds, plus blancs que le lait,De la divine Vierge-Mère. O roses simples que dorait,Un rayon d'aurore éternelle...." F.Jammes
    LOURDES- ..."Cité des forces et des espoirs,Unissons nos pensées à Notre Sainte Mère,Pour les moments intimes de nos rencontres.Puisons une paix totale, Dans les ondulations d'un fleuve lascif ,Face à l'éternel sommeil de nos doux rèves."...J. Zaino
    Deux authentiques poètes amoureux de Lourdes!
    Qui me sont chers de coeur de Tournayais!

  5. J'entends le silence des nuits/Et le souffle du vent./J'entends les cris de joie des naissances/Et les cris puissants des détresses./J'entends le bruit sourd des villes/ Et le son perdu des cloches/J'entends l'immensité des intimes dialogues/ Et les soupirs des vies qui s'achèvent./J'entends les battements d'un coeur à une jeune vie/Et l'ardeur des torrents./J'entends le doux murmure des rivières/Et la voix des audaces./J'entends l'essoufflement des tempètes/Et les pas des errances./J'entends le bruissement des ailes d'un oiseau égaré./Et les pleurs des regrets./J'entends le vombrissement des tornades/Et l'impétuosité des océans./J'entends les tambours annonçant les victoires/ Et les mots d'amour des ètres s'unissant./J'entends les chants silencieux des églises/Et les voix d'appel de tous les saints./J'entends les promesses d'un paradis/Et le départ des dernières marches./J'entends les douceurs de l'au-delà/Et les mots qui rassurent./J'entends les dernières paroles d'une vie/Et le frémissement de mon ètre./J'entends les portes s'ouvrant sur des iles célestes./Et les soubressauts des matins froids. Jean ZAINO -auteur "LES MATINS D'ALGUE" -Prix Géraldine-TOULOUSE-1968-
    "LES BROUILLARDS MULTICOLORES "en hommage
    à Albertine SARRAZIN. et Ami Julien SARRAZIN
    Médaille de Bronze attribué à Jean Z A I N O , pour l'ensemble de ses oeuvres, par la Société
    d' Encouragement au Progrès de la Ville de PARIS.

  6. L O U R D E S
    Cité des forces et des espoirs
    Unissons nos pensées à Notre Sainte Mère
    Pour les moments intimes de nos rencontres.
    Puisons une paix totale
    Dans les ondulations d'un fleuve lascif
    face à l'éternel sommeil de nos doux rèves.
    Le matin se lève et efface les cernes de la nuit
    Pour nous offrir la splendeur des montagnes
    Où se perdent le son des cloches
    Mélé aux battements de nos coeurs.
    Les prières diffusent l'éternelle pensée
    D'un Dieu silencieux
    Dont les caresses d'un vent léger
    Nous offrent les visions
    De toutes nos espérances.
    Doux moments perdus dans les eaux du gave
    Où se rencontrent toutes les ivresses des soleils.
    Et dans l'ombre d'un soir qui se couche
    La plainte et le murmure de nos vies
    Vont vers Lourdes.
    Aux oraisons divines, je sens battre mon coeur.
    Et le suis sauvé.
    J e a n Z A I N O

  7. LETTRE à BERNADETTE
    Le poids des années résonnent dans la nostalgie des paresses où mon coeur, Sainte Bernadette,à rejoint la splendeur de tes rèves.Nous t'avons tant aimée dans l'agitation et les bruits,les absences et les départs mais avec toujours nos éternelles pensées. Tu sauras me pardonner d'avoir tant tardé pour revenir vers toi..Nos chants divins ne se taisent jamais et la soif de nos dialogues,parmi la nature généreuse où les roses et le lys s'épanouissent,se perd dans l'ardeur du soleil levant.Les soirs de tristesse s'éteignent peu à peu.Les réveils nous offrent le contour silencieux des collines dans l'éblouissement de nos espérances.Pureté d'une flamme divine dans l'inoubliable éternel de nos vies.
    J e a n Z A I N O

  8. L O U R D E S - 2 0 1 4
    Oh! combien ce ciel m'envoie
    L'immense douceur de votre tendresse.
    Vous qui devinez nos détresses
    Dans ce grand silence
    Où nous puisons nos énergies.
    Vous regardez notre monde épuisé,
    Par la violence et le désespoir.
    O Sainte Bernadette
    Unissez nos pas
    Dans les plus beaux jardins
    Où l'homme reçoit
    Vos gràces et vos joies.
    Il dissipe la crainte de ses peines
    Pour nous offrir votre chant
    Dans la paix de votre paradis.
    Allées fleuries
    D'où s'élèvent l'odeur des encens.
    Sainte Bernadette priez pour nous
    Qui avons tant besoin de vous.

    JEAN ZAINO -LOURDES-2014

  9. Début Avril...en provenance de Paris, le poète Jean ZAINO séjournera quelques jours (résidence Le PRINTEMPS) à LOURDES où il se ressourcera entourés de ses amis, lieu propice a l'inspiration de nouveaux poèmes, à paraitre... car..." Etre poète c'est tremper la plume dans son coeur et écrire avec son sang !"... (Extrait de :" Les Matins d' Algue" recueil de poésies - L'Etrave -Paris )-Prix GERALDINE
    Médaille de Bronze de la Société d'Encouragement au Progrès de
    la ville de Paris., pour l'ensemble de ses oeuvres publiées.

  10. Printemps 2014! Les Poètes, la Poésie à l'Honneur....
    Françis Jammes, Claude Nougaro (Toulouse), actuellement:
    Jean ZAINO , poète inspiré par LOURDES, Sainte Bernadette,
    Un renouveau pour la Poésie du xxième siècle!!.....
    Les Amoureux de la Poésie découvrent de beaux poèmes:
    " LOURDES " , "PRIERES à Sainte BERNADETTE"
    De nouveaux chemins printaniers en fleurs!
    Remerçiements et gratitude aux POETES !
    B R A V O

  11. POESIE et brassée de fleurs du printemps (2014) ..( Mimosas, violettes,pivoines) déposée aux pieds de SAINTE BERNADETTE à LOURDES....graces & remerçiements à la SAINTE de la Cité Mariale!
    Comme Françis JAmmes, Emile ZOLA, paul GUTH...etc...
    Jean ZAINO, poète du xxième siècle perpétue SOUVENIRS & HOMMAGES aux Auteurs! immortalisés par
    leurs oeuvres.
    "Etre poète, c'est tremper la plume dans son coeur, et écrire avec son sang"...(Les Matins d'Algue)- 1968.
    LOURDES- AVRIL-2014

  12. Après Publication et Lecture de la dizaine de"commentaires" "Poésie"; évoquant les Artistes Nationaux et régionaux sur le site : " J'ALLAI à LOURDES " -UN JOUR, UN POEME ; Françis JAMMES, poète :......
    Hommage mérité qu'aurait bien appréçié, sa chère fille " SOEUR MAITENA " sensible aux poètes et à
    la poésie, présente le 2 Décembre 1968 ,au Village natal du poète à TOURNAY (Htes-Pyrénées) , à l'occasion
    du Centenaire de la Naissance de FRANCIS JAMMES.,dans les HAUTES- PYRENEES.
    Lors de cette manifestation, poétique, Jean ZAINO , poète toulousain était présent à TOURNAY, pour honnorer le poète et lui rendre un vibrant hommage, le samedi 2 Décembre 1968 à 11h-place d'Astarac
    à Tournay.-Merveilleux Souvenirs du Centenaire de FRANCIS JAMMES.
    Roland.Marcel.C-Toulouse

  13. " C 'est l'automne..l'eau de l'étang frissonne..." après "Les Matins d'Algue" & "Les brouillards multicolores"...voiçi le troisième ouvrage de poésies: "une terrasse pour l'éternité " de Jean ZAINO
    paru aux éditions l'Etrave.
    " Etre poète c'est tremper la plume dans son coeur et écrire avec son sang..."
    Bonne lecture des poèmes......

Rédiger un commentaire

Francis JAMMES

Portait de Francis JAMMES

Francis Jammes (prononcer [jam] et non [djèms]), né à Tournay (Hautes-Pyrénées) le 2 décembre 1868 et mort à Hasparren (aujourd’hui Pyrénées-Atlantiques) le 1er novembre 1938, est un poète français, également romancier, dramaturge et critique. Il passa la majeure partie de son existence dans le Béarn et le Pays basque,... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto