Poème 'Les Déesses posent' de Théophile GAUTIER dans 'Un douzain de sonnets'

Les Déesses posent

Théophile GAUTIER
Recueil : "Un douzain de sonnets"

Parfois, une déesse pose
(Hébert du moins s’en est vanté),
Entr’ouvrant son voile argenté
Dans un reflet de apothéose.

Votre portrait prouve la chose
Par son air de divinité ;
César y mit la majesté,
Et Vénus le sourire rose.

Des perles à l’éclat tremblant
Ruissellent sur votre col blanc
Comme des gouttes de lumière.

Mais si le collier vous manquait
Vous seriez dans une chaumière
Reine encore avec un bouquet !

18 mars 1868.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Théophile GAUTIER

Portait de Théophile GAUTIER

Pierre Jules Théophile Gautier est un poète, romancier, peintre et critique d’art français, né à Tarbes le 30 août 1811 et mort à Neuilly-sur-Seine le 23 octobre 1872 à 61 ans. Né à Tarbes le 30 août 1811, le tout jeune Théophile garde longtemps « le souvenir des montagnes bleues ». Il a trois ans lorsque sa famille... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto