Poème 'Les grands' de Jean RICHEPIN dans 'La chanson des gueux'

Les grands

Jean RICHEPIN
Recueil : "La chanson des gueux"

Dans le ciel clair, à tire-d’aile,
Les hirondelle
De l’autre année
Reviennent à leurs cheminées.

Et nous, nous revenons aussi,
Et nous voici
Par les chemins,
Les va-nu-pieds tendant la main.

Après le pain et la piquette
Toujours en quête,
Nous avons la gorge
Plus rouge qu’un brûlant de forge.

Donnez du pain , donnez des sous !
Car nous sons soûls
D’aller à pied
Sans avoir rien dans le gésier.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Jean RICHEPIN

Portait de Jean RICHEPIN

Jean Richepin, né à Médéa (Algérie) le 4 février 1849 et mort à Paris le 12 décembre 1926, est un poète, romancier et auteur dramatique français. Ce poète turbulent, fils d’un médecin militaire originaire d’Ohis (Aisne), eut dans sa jeunesse une réputation de « fort en thème », ce qui lui permit de faire de... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto