Poème 'Mouettes, gris et goélands' de Jean RICHEPIN dans 'La Mer'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Jean RICHEPIN > Mouettes, gris et goélands

Mouettes, gris et goélands

Jean RICHEPIN
Recueil : "La Mer"

Mouettes, gris et goélands
Mêlent leurs cris et leurs élans.

Leur vol fou qui passe et repasse
Tend comme un filet dans l’espace.

Mouettes, goélands et gris
Mêlent leurs élans et leurs cris.

Parmi les mailles embrouillées
Grincent des navettes rouillées.

Mouettes, gris et goélands
Mêlent leurs cris et leurs élans.

Ces navettes à l’acier mince,
C’est leur voix aiguë et qui grince.

Mouettes, goélands et gris
Mêlent leurs élans et leurs cris.

On voit luire en l’air dans les mailles
Des ors, des nacres, des écailles.

Mouettes, gris et goélands
Mêlent leurs cris et leurs élans.

C’est un poisson que l’un attrape
Et qu’au passage un autre happe.

Mouettes, goélands et gris
Mêlent leurs élans et leurs cris.

Holà ! ho ! Du cœur à l’ouvrage !
La mer grossit. Proche est l’orage.

Mouettes, gris et goélands
Doublent leurs cris et leurs élans.

Mais soudain, clamant la tempête,
Le pétrel noir au loin trompette.

Mouettes, goélands et gris
Brisent leurs élans et leurs cris.

Vite, vers leurs grottes fidèles
Ils retournent à tire d’ailes.

Mouettes, gris et goélands
Rentrent leurs cris et leurs élans.

Lui, sa clameur stridente augmente.
Quand vient ce roi de la tourmente,

Mouettes, goélands et gris
N’ont plus d’élans, n’ont plus de cris.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. bonjour votre poème et super bien qu'en classe on la appris par coeur je l'ai recité sans problème

  2. Voilà le poème que j'ai appris en 1928 en classe primaire ! Je m'en souviens encore ...

  3. Un poeme sur la nauture et sa faune d'antan, car de nos jours, en Algérie son pays natal qui l'a inspiré, les mouettes ont changé de mode de vie en nichant sur les toitures, s'alimentant des déchets, agressent les gens et font des cris à vous réveiller du plus profond sommeil. Paradoxe des temps lorsque l'objet de la poésie devient celui du pire cauchemard. Repose en paix J. RICHEPIN.

  4. C'est long!

  5. C'est magnifique, ce poème.
    Je l'ai appris à 7 ans.

  6. Cette poesie est belle!!!

Rédiger un commentaire

Jean RICHEPIN

Portait de Jean RICHEPIN

Jean Richepin, né à Médéa (Algérie) le 4 février 1849 et mort à Paris le 12 décembre 1926, est un poète, romancier et auteur dramatique français. Ce poète turbulent, fils d’un médecin militaire originaire d’Ohis (Aisne), eut dans sa jeunesse une réputation de « fort en thème », ce qui lui permit de faire de... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto