Poème 'Désir d’infini' de Jean RICHEPIN dans 'Les Blasphèmes'

Désir d’infini

Jean RICHEPIN
Recueil : "Les Blasphèmes"

Tous, l’amant qui dans un baiser verse son âme,
Le grand lis qui jaillit vers le soleil levant,
L’oiseau de mer qui plane et se soûle de vent,
Le martyr qui se jette en chantant dans la flamme,

Le cerf qui, fou de rut, vers les étoiles brame,
Le lion accroupi dans sa cage et rêvant,
Le poète assoiffé de rythme, le savant
Qui dans l’obscur coït d’un problème se pâme,

Tous, un pareil désir, souvent à leur insu,
Les travaille, et, toujours pareillement déçu,
Il demeure quand même à jamais implacable.

Ô désir d’infini, malgré tout persistant!
Hélas ! il nous soutient autant qu’il nous accable.
On en meurt, et la vie en est faite pourtant.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. L'infini ne tient pas dans une petite âme.
    Tu peux, sans te lasser, voir le soleil levant,
    T'imprégner de la mer et t'enivrer du vent,
    Te glacer dans les monts, te rôtir à la flamme,

    T'exclamer comme un coq ou comme un cerf qui brame,
    T'asseoir dans un fauteuil ou marcher en rêvant,
    Tu peux lire jusqu'à devenir un savant,
    Tu peux même rimer des sonnets et des drames,

    Mais tu n'atteindras pas (et tu l'as toujours su)
    Le seuil de l'infini. Or, n'en sois point déçu,
    Et ne te montre pas à toi-même implacable,

    Puisque l'espoir en toi est ferme, et persistant.
    Il ne convient donc point qu'un songe ne t'accable...

    -- Je sais bien. Je sais bien... Et je souffre, pourtant.

  2. magnifique! Richepin au 19 eme siècle comme Brassend au 20eme a su, sans le chercher, modifier inconsciemment la mentalité de notre peuple

Rédiger un commentaire

Jean RICHEPIN

Portait de Jean RICHEPIN

Jean Richepin, né à Médéa (Algérie) le 4 février 1849 et mort à Paris le 12 décembre 1926, est un poète, romancier et auteur dramatique français. Ce poète turbulent, fils d’un médecin militaire originaire d’Ohis (Aisne), eut dans sa jeunesse une réputation de « fort en thème », ce qui lui permit de faire de... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto